Actualités

Revue de presse - © La Nouvelle République – 11-01-14 - Edith Van Cutsem

Des arrivées importantes à la Clinique du Saint-Coeur

Publié le 16/01/2014 à 18h10

Deux nouvelles directrices et un nouveau chirurgien orthopédique. A la clinique du Saint-Coeur, le début de l’année est marqué par le renouveau.

 

Cela bouge à la clinique du Saint-Cœur ! Depuis lundi, Nadine Potier assure la direction de l'établissement. Travaillant depuis quinze ans dans le domaine de la santé, plus exactement de la médecine chirurgicale obstétricale, elle a assuré la direction d'établissements d'autres groupes privés de santé en Limousin, Poitou-Charentes et

Rhône-Alpes, près de Lyon d'où elle arrive. Elle succède à Clément Larcher qui est parti en Avignon diriger d'autres unités du groupe Vitalia.

 

Et depuis la mi-octobre, la direction des soins infirmiers est assurée par Laetitia Hamon, qui vient du centre hospitalier de Blois. Elle succède à Christèle Pillette qui, après trois ans passés à Vendôme, travaille désormais à Tours.

 

Enfin, depuis le 1er janvier, l'installation du Dr Mathieu Aubault, chirurgien orthopédique. Depuis deux ans, il assurait les remplacements du Dr Philippe Lèche, aujourd'hui parti en retraite et depuis novembre, était passé à temps plein. Un praticien qui a fait sa formation et ses deux ans d'internat à l'hôpital Trousseau de Tours où le service d'orthopédie a noué des contacts de longue date avec la clinique.

 

Via les remplacements

Des arrivées dont le Dr Jean Cailler, Vice-Président de la clinique et chirurgien ORL, n'est pas peu fier. « En plus des difficultés rencontrées partout en France avec la pénurie de praticiens, il reste très difficile pour un établissement comme le nôtre de recruter des chirurgiens... Et on s'aperçoit que le meilleur moyen passe souvent par le remplacement qui permet aux uns et aux autres de voir si le poste convient... Désormais, avec le Dr Philippe Campion, nous disposons de deux praticiens orthopédiques et envisageons même la possibilité d'un troisième ! L'activité orthopédique représente aujourd'hui 36 % de l'activité du bloc opératoire, ce qui explique aussi l'importance des relations nouées avec l'hôpital de Vendôme, de Châteaudun et de Château-Renault pour la convalescence puisque les personnes âgées composent une grande partie des opérés... Le reste des interventions du bloc est assuré à 35% par la gastro-entérologie, 30 % par la chirurgie viscérale, 22% l'ORL, 16% l'ophtalmologie. Reste que nous cherchons toujours un anesthésiste, un urologue, un praticien viscéral.»

 

La Nouvelle République – 11-01-14 - Edith Van Cutsem